Ce qu’il faut savoir avant de partir

L’Australie est un pays à la fois vaste et attractif. Pour pouvoir la visiter avec rigueur et efficacité, il est important de connaître les formalités de séjour et de voyage ainsi que le mode de vie des autochtones pour mieux communiquer avec eux. Que fau-il savoir avant de faire un court séjour ou long séjour en Australie ? Que demande de visa effectuer au préalable ? Faut-il passer par les services consulaires ou les ambassades pour la constitution de documents de voyage ?

Les formalités de voyage

Les autorités australiennes sont soucieuses de la sécurité de leurs citoyens mais également du bien-être des voyageurs. Voilà pourquoi tout voyage en Australie est régi par des formalités rigoureuses. Depuis 2008, le gouvernement australien promeut l’E visa dans le cadre d’un programme d’exemption de visa. Ainsi, les ressortissants de pays européens et de la Suisse ont besoin d un visa d’entrée eVisitor pour un voyage touristique ou d’affaires de 90 jours maximum.

Les canadiens sont tenus de suivre les démarches pour l’obtention d’un visa tourisme ETA ou Electronic Travel Authorization, entre autres remplir un formulaire de demande, fournir des dossiers… Comme l’eVisitor, il s’agit d’un visa de court séjour. A la différence, demander un visa ETA requiert le paiement d’un frais de dossier de 20 dollars australiens. La durée de validité de ce document de voyage est de 1 an.

Il y a d’autres types de visas que les voyageurs pourront demander en fonction du type de voyage en Australie qu’ils souhaitent réaliser : visa Visiteur, visa de stage, visa étudiant, visa de travail…

Outre la nécessité d’obtenir un visa, le voyageur devra également acquérir un passeport en cours de validité et un billet d avion aller-retour.

Les bagages pour un voyage en avion en Australie

En parlant justement de voyage en avion, il faut savoir que chaque voyageur a droit à des bagages en cabine de 5 à 12 kg en fonction de la compagnie aérienne choisie. En ce qui concerne les bagages en soute, il chaque voyageur peut transporter 20 à 24 kg selon la compagnie de transport aérien choisie.

En cabine, il est possible de transporter des aliments en conserve ou dans un sac transparent. Les boissons sont à mettre dans un contenant en plastique transparent de 100 ml et ce quel que soit la quantité totale à emporter.

En soute, il est possible d’emporter divers objets que l’individu n’aura pas besoin au cours du vol comme les ustensiles de cuisine, les appareils électroménagers… Il est possible d’emporter en soute 2,25 litres de boisson alcoolisée, 25 cigarettes, 25 grammes de tabac…

Pour les bagages en avion, il y a des produits autorisés, de produits autorisés sous certaines conditions et des produits strictement interdits. Parmi les produits interdits lors d’un voyage en avion en Australie, il y a les aliments frais dont des fruits et légumes, de la viande fraîche, le porc même en conserve. Il y a aussi les explosifs, les armes à feu, les drogues et stupéfiants, les feux d’artifices, les animaux protégés…

Vie pratique en Australie

Avant de voyager en Australie, il est important de connaître le mode de vie des australiens et aussi les informations pratiques relatives au pays. La monnaie utilisée en Australie est par exemple le dollar australien. La langue la plus utilisée dans le pays est l’Anglais.

Il est nécessaire de réserver une chambre d’hôtel ou une auberge de jeunesse avant le grand départ, avant l’entrée sur le territoire américain. Ce n’est effectivement pas facile de trouver un hébergement en Australie une fois sur place, notamment durant la haute saison touristique.

Les australiens n’ont pas l’habitude des pourboires. Néanmoins, les touristes peuvent déposer entre 2 à 5 dollars australien ou plus, en fonction de sa satisfaction, pour le restaurant, le transport de bagages et le service d’étage, le taxi… Vous trouverez plus de détail sur notre page dédiée à la culture australienne.

Pour le transport en bus, il est judicieux d’acheter une carte de transport en commun pour chaque journée plutôt qu’un billet par trajet. C’est plus économique !